S’épiler n’est pas toujours une partie de plaisir, c’est même un moment redouté pour moi. Mais pour de belles gambettes tout au long de l’année, obligé de passer par cette case.

Je vois déjà venir votre redoutable question. Pourquoi souffrir alors que le rasoir existe ? Le rasoir et moi, on est loin d’être amis. Ce petit objet me donne d’horribles irritations. Et trois poils qui ressortent du même pore, très peu pour moi.

J’ai le poil épais, brun, qui repousse très vite. Et pour en venir à bout, je n’utilise pas une mais bien deux méthodes. Les filles aux poils clairsemés, je vous envie.

 

Méthode n°1 : la cire froide corps Nair

Pour ceux et celles qui disent que les cires froides ne fonctionnent pas, je vous mets au défi d’essayer celle-là. Son petit plus ? Pas besoin de réchauffer la bande entre les mains, elle est prête à l’emploi. Elle retire (quasi) tous mes poils d’un coup. J’en ai toujours deux ou trois plutôt récalcitrants.

La douleur est supportable, sauf pour les plus douillettes, ça arrache. Et même si la méthode est brute, elle ne me laisse pas tous ces petits points rouges que j’ai habituellement après épilation. Pour le coup, la promesse “adaptée aux peaux sensibles” est respectée. Elle est fournie avec des lingettes d’huile post-épilation, conçues pour apaiser la peau et retirer les éventuels résidus de cire qui y sont restés (et je peux vous dire qu’il est rare que j’en retrouve).

 

Méthode n°2 : L’épilateur Satinelle de Philips

Pour venir à bout des petits poils qui ont su résister aux bandes de cire, je passe un coup d’épilateur pour parfaire mon épilation. J’utilise depuis un certain temps le Satinelle de Philips. Avec ses 21 pinces, il fait bien son job. Une tête de rasage est également fournie si l’on a pas envie de trop souffrir.

J’aurais aimé posséder un épilateur qui va sous la douche, mais pour ça, il faut un budget un peu plus élevé.

 

Pour apaiser ma peau après l’épilation, j’applique de l’huile de souchet, censée, sur le long terme, ralentir la repousse des poils. C’est une huile sèche, pas besoin d’attendre des plombes avant de mettre ses vêtements.

Elle apaise bien et depuis que je la mets, je vois une nette amélioration au niveau des poils incarnés, j’en ai beaucoup moins. Néanmoins, je ne saurais encore vous dire si elle ralentit réellement la repousse des poils. Je vois des endroits clairsemés, mais rien de vraiment flagrant pour vous le confirmer. Une revue est donc à venir à ce propos 🙂

Me voilà partie pour au moins 3 semaines, avec de jolies gambettes que j’hydrate quotidiennement !

 

Et vous, quelles sont vos méthodes pour venir à bout de vos poils ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

6 thoughts on “Aïe, je m’épile : mes indispensables épilation !”

  1. Coucou, comment tu vas ?
    Une vraie galère les poils,
    Moi je jongle entre la cire et le rasoir, et je n’arrive pas à supporter les épilateurs électriques.
    Bisous et ble après-midi à toi ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close